Palimpseste(s) musicaux

De Wikilipo.

Sommaire

palimpseste(s) notes sur un projet musical

versant algorithmique

thème

les lettres du mot «palimpseste(s)» sont traduites en notes selon le schéma suivant :

a=c2[do-1], b=c#2[do#-1].... z=c#4[do#+3], fondé sur la gamme chromatique tempérée à 12 sons (d’autres gammes et modes sont évidemment possibles et souhaitables), et donnent le thème (noyau/stemma) suivant :

d#3 c2 b2 g#2 c3 d3 f#3 e2 f#3 g3 e2 f#3

sur le fil du temps, les durées sont toutes égales (noires); le espaces forment des silences égaux (soupirs). Le choix du tempo est fixé à un battement par seconde avec une mesure de 4/4.

Palimpseste(s).png

Média:palimpseste(s).mp3

variations

le thème de lettres/notes est soumis à divers traitements algorithmiques produisant des variations poétiques tels (voir note 1) :

a/ le morcellement ou la déchirure 
ppalimpsesssteaes
;
psppalsimsmpsesssteteaes
b/ le battage (de cartes) 
plmsssitpeae
;
ptapeimsssel
c/ le tri (alphabétique) 
aeeilmppssst
d/ le renversement 
setsespmilap
e/ les ratages 
"p_lm-p.s'sts
f/ le bruitage 
pualimqgsbevsqtezs
g/ la découpe et la découpe au carré 
pa limps estes
;
pa limps est es
h/ la rupture ou la séparation 
p a l i m p s e s t e s
i/ l’étirement 
palliiimmmpssseeessstes
j/ la condensation en voyelles 
aiee
k/ la condensation en consonnes 
plmpssts
l/ la répétition ou les boucles 
palimpsestes palimpsestes palimpsestes
m/ les permutations (ici par sous-groupes de 4 lettres) 
pali mpse stes
donnant
pali pail plai plia pial pila apli apil alpi alip aipl ailp lpai lpia lapi laip lipa liap ipal ipla iapl ialp ilpa ilap mpse mpes mspe msep meps mesp pmse pmes psme psem pems pesm smpe smep spme spem semp sepm emps emsp epms epsm esmp espm stes stse sets sest sste sset tses tsse tess tess tsse tses ests esst etss etss esst ests sste sset stse stes sest sets
n/ la condensation algorithmique 
(à (d)écrire)
m/ chaos 
(à (d)écrire)

Chacun de ces nouveaux thèmes formés de lettres produira un nouveau motif musical.

interactivités proposées

on imaginera la rencontre d’un thème/motif/variation avec :

  • la monade comportementale des ratures, biffures, etc. provoquant des altérations par demi-tons (harmoniques) et des variations de dynamique et/ou de timbre;
  • la monade des ponctuations donnant des variations de tempo et de phrasé;
  • la monade de l’enluminure apportant ornementations (appogiatures, trilles, mordants) et notes de remplissage;
  • une monade à inventer motivant des variations de rythme (notes inégales, triolets, accélérations, ralentissements);
  • une qui motivera des transpositions vers le haut ou le bas de l’ambitus considéré;
  • une autre modulant le timbre global (instrument) d’un motif particulier (cf. versant concret ci dessous).

matériau

musical proprement dit est ici formé de chaînes MIDI jouées par un module de synthétiseur dont les sons sont repris par des enceintes acoustiques.

langages de programmation

MAX/MSP/JITTER; Processing, OSC et MIDI (protocoles).

Un aperçu du patch Max en sa version 0.2.8

Palimpsestes-2-0-1.png

mise en scène

la «projection» sonore pourrait être incarnée par des haut-parleurs (médian/aigu) transportés par le/s performeur/s complétés par un acousmonium spatialisant le son dans l'espace; génération et traitement de signal en temps réel (maxmsp/live). Capteurs : soniques et/ou optiques, outils, lutherie électronique, tâteurs.

versant concret

tournage sonore

les poèmes ci-dessus seraient lus/interprétés par un(e) poète sonore. Exemple avec une voix anglaise artificielle :

Média:Palimpseste(s)-permutations-p4.mp3

composition

chaînes sonores de sons fixés analysées, traitées, reconstruites au moyen des règles/contraintes (voir note 2) de la musique concrète.

Partition-palimpsestes.png

projection/diffusion

les pièces résultantes forment un corpus d’objets acousmatiques dont les différents éléments peuvent être déclenchés/amplifiés/interrompus par les mouvements entre monades. Ce qui pourrait donner avec un peu d’imagination avec des échos d'un volume ressemblant à celui de l’uni de Lausane, le mp3 ci-dessous

Pre-diffusion-palimseste(s).png

illustration sonore

Média:pal-perm-p4-6-vx-multi.mp3

aspects interactifs

partant du manifeste des digital humanities: explorer la pluralité des litéracies en les inscrivant dans une réflexion sur [...] les technologies de la culture, je propose d'utiliser un patch MaxMsp basé sur une idée de Nicolas Collins ... a performance [...] about global media, local culture and individual interference (3). Il tire un parti musical des notions de source/origine, copie, répétitions/boucles, interprétation, traduction, variations, erreurs, bruits à partir d'un flux sonore concret en temps réel. Dans la pièce ci-dessous, j'ai pris comme source (radio)phonique une émission de France culture sur les questions d'immigration en milieu urbain. Lors du colloque du mois d'août, il est suggéré de prendre les conférences/discussions des participants comme matière première - en différé sinon en direct.

aperçu de l'interface du patch MaxMsp de Nicolas Collins:

Devils-patch-interface.png

illustration sonore de mon crû:

Média:Devils-mix-01.mp3

en performance

les flux créés par le module MaxMSP palimpsestes (point 1.1.5 ci-dessus), couplés à des sons de synthèse de Live ainsi que les pièces concrètes ont été diffusées lors d'une performance multimédia de l'atelier infolipo le 27 novembre 2010 à contretemps, Genève, Suisse. Des pièces équivalentes à celles de cette soirée (les contraintes de la performance supposant une création en temps réel) peuvent être écoutées à partir d'une page de l'atelierpdf.com.

notes

(1) Les variations poétiques de palimpsestes ont été produites grâce à nam shub micro de Joerg Piringer.
(2) sur les règles de la musique concrète, consulter le site traitant de cette art dans le cadre d'un stage des AC de l'Université de Genève ainsi qu'un petit résumé de la méthode – "apprendre la musique concrète" sous youtube.com.
(3) Nicolas Collins, musicien-compositeur-performeur-professeur (à la SAIC), également rédacteur en chef du Leonardo Music Journal a écrit le programme appelé Devil's Music 1985 (versions numériques 2002-2009). Un document retrace l'historique et les motivations qui ont présidé à la conception et la construction de cet instrument virtuel.

++ Pierre Dunand Filliol 3.3.11 à 21:53 (UTC)