Séance du 2014-02-05

De Wikilipo.

Compte rendu de la séance du 8 janvier 2014

Andreas et David présentent leur dernier projet artistique commencé il y a un an

• Le projet est une application web : • constituée à partir de la notion de « cadavre exquis » • comprenant un côté « programmation » et un côté « artistique » • peut être installée sur l’ordinateur de l’utilisateur • se propose de permettre aux gens de mettre leur propre programme dedans et de jouer avec. Structure : • Grille avec 9 cases, avec des « frontières perméables » • chaque case fonctionne de manière autonome, mais en même temps permet de piquer l’influence de ses voisins à partir de la ligne de pixels partagée (ex : « copier bord sud »


Charger une animation :

• L’utilisateur peut charger une animation ou l’écrire à la main • Il y aura un code spécifique pour chaque carré sélectionné

Nouveauté :

• Le « life coding » permet maintenant de réactualiser le code • En cas d’erreur, le code sera refusé et le dernier code sera gardé • Pour sauvegarder le code : fonction « enregistrer »

Démarches similaires :

• Bret Victor – The future of programming • Changer le code devant des gens ou faire des codes interactionner

- Pierre demande si l’application permet aussi de jouer avec le côté audio

• Pour le moment, les informations sont uniquement de nature visuelle, mais cette possibilité serait envisageable en Java

• David souligne le côté ludique et la difficulté de prévoir les résultats • Deux types de carrés : génératifs et réactifs • La vitesse de l’assemblage est contrôlée dans le code • Possibilité pour la suite : Pour sauvegarder – il est possible de mettre des archives en ligne sur GITHUB et d’y accéder de n’importe où • Github garde tout l’historique de tes changements • Pour le moment : la solution « life coding » / « save »

- Nicolas demande se le nombre des carrés peut être modifié • Pour le moment, le nombre est aléatoire (question de performance) • L’application permet de travailler avec des vidéos (via une webcam)

• Nicolas suggère d’utiliser des « curseurs navigables » • Assigner dynamiquement d’éléments • Variables du code • L’interaction sera ainsi déterminée par l’utilisateur commun. Maintenant elle semble réservée à un utilisateur expert.

- David : question d’art « performatif » - présenté devant le public • Nicolas se demande s’il est possible de mettre le résultat, l’œuvre ailleurs, sans le code • Andréas clarifie que ce n’est pas possible pour le moment, mais c’est une option à considérer • Charlyne remarque des effets qui ne se retrouvent pas en Processing : ex. l’effet « dégradé »